• 8 décembre : fête de l'Immaculée Conception

     http://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/connaitre-et-aimer-dieu/marie/371604-la-fete-de-limmaculee-conception/

     

    La fête de l’Immaculée Conception

     

    Le 8 décembre marque la fête de l’Immaculée Conception. La célébration de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie – située dans les premiers jours de la nouvelle année liturgique et du temps de l’Avent – nous rappelle la destinée unique de cette femme juive, choisie par Dieu. Pour la foi chrétienne, Marie est indissociable de l’enfant qu’elle a porté, Jésus, en qui s’est totalement manifesté le Dieu vivant. Elle est appelée, depuis le concile d’Éphèse (431), « Mère de Dieu ». Selon la tradition catholique, depuis le dogme promulgué par le pape Pie IX, le 8 décembre 1854, elle est déclarée préservée du péché originel dès sa naissance.

     

    Pourquoi un dogme ?

     

    Un dogme est une vérité de foi solennellement proclamée par le Pape pour être accueillie par l’Église. Ainsi, le 8 décembre 1854, dans la Bulle Ineffabilis Deus, le pape Pie IX déclarait : « Nous déclarons, prononçons et définissons que la doctrine qui tient que la bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu tout puissant, en vue des mérites de Jésus Christ, Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel, est une doctrine révélée de Dieu, et qu’ainsi elle doit être crue fermement et constamment par tous les fidèles ».

     

    En d’autres termes, pour accueillir le Fils de Dieu, Marie ne pouvait avoir en son coeur aucune trace d’hésitation ou de refus. Dieu avait besoin que le don de son amour rencontre une foi parfaitement pure, une âme sans péché. Seule la grâce (le don gratuit de Dieu) pouvait ainsi la préparer, et elle en est comblée (Évangile selon saint Luc, chapitre 1). Comme un fruit anticipé du pardon offert par Jésus sur la croix, Marie (qui a été conçue normalement, par l’union de son père et de sa mère) est immaculée, pure de tout péché, et préservée de cette séparation d’avec Dieu qui marque l’homme dès le début de son existence, le péché originel.

     

    « Pour la plupart des gens, « l’immaculée conception » voudrait dire que Marie est devenue mère, a conçu Jésus, par l’action de l’Esprit Saint, sans relation conjugale. Comme si la relation conjugale était, par elle-même, un péché. Ce n’est pas du tout ce que dit la foi chrétienne. Si le mariage était un péché, il ne pourrait être un sacrement […] rappelle Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes. « Que voulait dire Pie IX ? Que fête l’Église catholique le 8 décembre ? Ceci : Marie, dès l’origine, a été totalement étrangère au péché. C’est pourquoi, dans toutes les apparitions, elle se montre toujours merveilleusement belle, rayonnante de lumière et de bonté ».

     

    Lourdes et l’Immaculée

     

    Les apparitions de Lourdes ont eu lieu quatre ans après la proclamation solennelle du dogme de l’Immaculée Conception par le pape Pie IX. Le 25 mars 1858, dans la grotte humide et sombre de Massabielle, Marie converse familièrement avec Bernadette qui l’interroge ; elle lui dit son nom : « Je suis l’Immaculée Conception ».

     

     

     


  • Commentaires

    1
    ACOR 12
    Samedi 9 Décembre 2017 à 19:58

    Merci de rappeler l'essentiel. Pouvez-vous rappeler que Bernadette entend les paroles en Occitan...?

      • Prof Dordogne
        Dimanche 10 Décembre 2017 à 12:20
        En bigourdan exactement.

        Le mot "occitan" comme notion linguistique est assez récent ; c'est d'ailleurs un mot contesté.
        Je ne veux pas ouvrir la boîte de Pandore mais à Limoges qui au 12e siècle était autant que Toulouse la capitale des troubadours et de la culture méridionale, les gens (comme les Toulousains d'ailleurs) appelaient "provençal" la langue qu'ils parlaient, ce qui est stupéfiant pour nous aujourd'hui puisque le "provençal" est considéré actuellement comme une branche de ce qui s'appelle techniquement l'"occitan" dans les manuels de linguistique (en gros le parler des populations situées entre Alpes et Rhône).
        Dans la désignation de ceux qui la partaient, la langue de Toulouse était le provençal toulousain ou le toulousain ; la langue de Limoges le provençal limousin ou le limousin
        Et pour compliquer le tout, on ne sait pas d'où vient le mot "occitan"... adjectif dérivé d'"occident"? déformation d'"aquitain"? forme populaire de l'adjectif "auscitain" (Auch étant jadis une grande métropole religieuse et politique de la région)?
        L'explication Langue d'oc (facon de dire "oui" dans le sud)-Langue d'oil (façon de dire oui dans le nord) est d'ailleurs complètement absurde puisque dans la région arlésienne par exemple "oui" se dit "oy"...
        Une de ces fausses idées qui sont des ponts-aux-ânes de la pensée toute faite!
        Essayez de dire autre chose et accessoirement la vérité... Vous ferez ricaner dessus!
      • Zizie
        Dimanche 10 Décembre 2017 à 13:18
        sa te fais pas mal d etre aussi savant mon grand cherubin???
        dit nous plus tot ce que tu sait pas sa ira plus vitte.hhhhhhihhhhhhiîiiiiiiii....kissss
      • Fruit du verger
        Dimanche 10 Décembre 2017 à 16:07
        ta raison ma zizite.en plus ces drolle qu il se fache a la fin qu ont diré BOURRU 12.hihii
      • BOURRU 12
        Mardi 12 Décembre 2017 à 22:43
        Je suis moi-même point.
        Ca gêne quelqu'un ici?
      • Isabelle
        Jeudi 14 Décembre 2017 à 17:23
        Pourquoi ça gênerait? nous aimons les vrais hommes comme vous ici!❤
      • Gymnasiarque
        Samedi 16 Décembre 2017 à 14:17
        C'est surréaliste!!!
      • Triomphe de Marie
        Mardi 19 Décembre 2017 à 20:37
        En effet
    2
    ACOR 12
    Mardi 12 Décembre 2017 à 21:05

    Et alors?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :