• Le dimanche de laetare ( 4eme dimanche de carême)

     Introït de la Messe du 4eme dimanche de carême : « Laetáre, Ierúsalem, et convéntum fácite, omnes qui dilígitis eam; gaudéte cum laetítia, qui in tristítia fuístis, ut exsultétis, et satiémini ab ubéribus consolatiónis vestrae.

     

    (Réjouis-toi, Jérusalem, et vous tous qui l’aimez, rassemblez-vous ; unissez-vous à sa joie, vous qui avez été dans la tristesse; tressaillez d’allégresse, rassasiez-vous et soyez consolés dans ses délices.)

    https://www.youtube.com/watch?v=jws7aQOr6o0 

     

    La joie se fait intense, le 4e dimanche du carême l'exprime et la célèbre. Le violet disparait laissant place au rose dans la liturgie.

     

    Premier mot latin de l’Introït du quatrième dimanche de Carême : «Réjouissez-vous».

    Comme au dimanche Gaudete au milieu de l’Avent, l’Église fait une pause dans la pénitence quadragésimale, pour mieux se hâter vers les joies pascales.

    En vue de mieux le signifier, on peut porter en ce jour des ornements roses, mettre des fleurs dans le sanctuaire, jouer de l’orgue.

     

    Dom Robert Le Gall – Dictionnaire de Liturgie

     

     

    Le dimanche de laetare ( 4eme dimanche de carême)

     le recteur de Rocamadour dans la grande sacristie

     

      

    Ce dimanche la Liturgie de l’Eglise utilise donc – comme pour le 3ème Dimanche de l’Avent (Gaudete) – la couleur rose, couleur de l’aurore, qui marque, au milieu des temps de pénitence, une pause où l’Eglise vise à mieux faire entrevoir la joie qu’elle prépare (Noël ou Pâques), à donner courage pour les dernières étapes à parcourir et à rendre grâce pour les œuvres déjà accomplies. Tout en nous rapprochant de la Passion de Jésus et de la Croix, signe de notre Rédemption, la liturgie de ce dimanche nous rappelle que la source de notre salut est un motif de joie pour les chrétiens. C’est pourquoi, alors que les fleurs ne doivent pas être utilisées dans la décoration de l’église durant le Carême, sont autorisées ce dimanche, et que le prêtre peut utiliser les ornements roses, atténuant le violet pénitent du Carême. La couleur rose emprunte sa signification au rouge, symbole de l’amour divin, et au blanc, symbole de la sagesse divine, dont la combinaison signifie l’amour de l’homme régénéré par la pénitence pour la sagesse divine reçue dans la Révélation.


  • Commentaires

    1
    Soeur Josette
    Dimanche 26 Mars 2017 à 09:04
    Amour et joie dans les coeurs de tous et toutes!!
    2
    fleur du rocher
    Dimanche 26 Mars 2017 à 12:16

    Tout cela est tres beau!!

    3
    Pop62
    Dimanche 26 Mars 2017 à 23:28
    Mon père vous êtes à croquer. On dirait un bonbon.
      • Flash
        Mercredi 29 Mars 2017 à 16:14
        En carême c est interdit les bonbons
    4
    Simone
    Lundi 27 Mars 2017 à 08:07

    Attention il ne convient pas de confondre le recteur avec une confiserie ( surtout en carême). Il sait être piquant et je dois dire quand il faut.

    En tout cas même si la couleur rose est difficile à porter, c'était du meilleur effet dimanche dans la pénombre de la basilique. Il y avait en plus deux prêtres concélébrant et un diacre. Tous habillés en rose.

      • Zizie
        Lundi 27 Mars 2017 à 17:10
        Il est top
    5
    capucine
    Lundi 27 Mars 2017 à 17:22

    Qui est Top ??Mr le Recteur !

      • Fruit du verger
        Mardi 28 Mars 2017 à 00:33
        Trop top meme
    6
    capucine
    Jeudi 30 Mars 2017 à 15:54

    holala les commentaires... paix et joie

      • Zizie
        Jeudi 30 Mars 2017 à 18:36
        Tolatement racord avec toi capucine.l'amour cest le plus important voila moi je dit
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :