• Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

    Comment celui qui voit Rocamadour aujourd'hui dans le brouillard et sous la pluie peut il croire

    que ces photos ont été prises il y a trois jours le 31 décembre ?

     

     

     

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

     

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas...

      

     


  • Commentaires

    1
    Choupette
    Mardi 2 Janvier 2018 à 20:58
    Cela est trop trop beau magnifique paysage et sanctuaire j aime j aime trop trop chouette bisous bisous a tous...
    2
    Crizantemm
    Mercredi 3 Janvier 2018 à 16:48
    moi je dit c'est l'amour et voila
    3
    Badaboum
    Vendredi 5 Janvier 2018 à 00:13
    Expliquez-nous ce que sont ces volutes, ces rosaces bleues, accrochées ici et là sur le monument?
    Merci
      • Loriérozz
        Dimanche 7 Janvier 2018 à 14:00
        Pfff pas de prise de tetes.ces l'amour et puis volia
      • Triomphe de Marie
        Dimanche 7 Janvier 2018 à 21:56
        Exactement
    4
    Soeur Josette
    Vendredi 5 Janvier 2018 à 22:12
    Quand je suis parmi vous, arbres de ces grands bois,
    Dans tout ce qui m’entoure et me cache à la fois,
    Dans votre solitude où je rentre en moi-même,
    Je sens quelqu’un de grand qui m’écoute et qui m’aime!
    Aussi, taillis sacrés où Dieu même apparaît,
    Arbres religieux, chênes, mousses, forêt,
    Forêt! c’est dans votre ombre et dans votre mystère,
    C’est sous votre branchage auguste et solitaire,
    Que je veux abriter mon sépulcre ignoré,
    Et que je veux dormir quand je m’endormirai.

    Victor Hugo
      • Condorcet
        Mardi 9 Janvier 2018 à 22:00
        Eh bé ! Bravo pour cette belle citation qui nous élève
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :